1er février : jour de votation en Lorraine

Demain nous allons voter. Ou plutôt, nous allons donner notre avis sur la construction d’une nouvelle gare TGV en lorraine. Et le changement de la gare actuelle-provisoire en peut-être gare de fret lorsque les autres quais seront sortis de terre à 20 km de là.

J’y pensais hier dans le TGV qui me ramenait de La Capitale. Quel meilleur endroit pour y penser d’ailleurs ? Et en y pensant, je repensais à cette époque pas si lointaine, celle de mes parents, ou aller à La Capitale était toute une expédition. C’était également le temps ou aller au « Mammouth » (le supermarché) était une fête.

Aujourd’hui, Paris se fait dans la journée : partir le matin, rentrer le soir, et Mammouth n’existe plus…

Bref, demain en Lorraine, nous avons droit à une votation comme disent nos amis Suisses. La première du genre en France nous disent les esprits positifs. Une organisation chère, inutile, voire dangereuse pour la démocratie, disent les contres (et l’on peut chercher à comprendre quel raisonnement peut conduire à penser que consulter les citoyens peut se retourner contre la démocratie…).

Nous sommes donc consultés. Que l’on réponde oui ou non à cette interminable question*, on pourra, au moment de glisser le bulletin dans l’urne, mesurer la chance que nous avons de ne plus vivre à l’époque des Mammouths.

On peut également, forcément, se demander quelle était cette époque où les élus décidaient qu’un investissement de 63 millions pour une gare provisoire au milieu de nulle part était tout à fait acceptable… Et être heureux de vivre dans une époque où l’on nous demande enfin notre avis sur un investissement destiné finalement à remplacer ce « provisoire ».**

Mais en définitive, le plus important c’est tout de même que tout ce qui facilite le rapprochement du Kouing-Aman et de la quiche lorraine est à mon sens bon à prendre !

railroad-166535_640

* Pour rappel, la question est “La gare d’interconnexion TGV-TER de Vandières, dont la construction a été reconnue d’utilité publique en 2011 par décret, peut être réalisée sans être supportée par une contribution nouvelle des collectivités publiques. Compte tenu de cette possibilité sur le plan financier, pensez-vous que le Conseil Régional de Lorraine puisse s’engager dans sa réalisation et dans la transformation de Louvigny en gare de fret TGV ?”

** Particpation prévue : 10%…

Festival Camille Claudel : ligne bleue des Vosges et humanisme

 

Quand 20 artistes viennent « raconter » leur humanisme (thème de cette année), cela donne le 22e Festival International de Sculpture « Camille Claudel ».

C’est à un festival fascinant que je vous convie aujourd’hui : le Festival International de Sculpture Camille Claudel de La Bresse. Fascinant pour plusieurs raisons : Continue Reading “Festival Camille Claudel : ligne bleue des Vosges et humanisme”

Florange s’éteint

La Lorraine a perdu ses derniers hauts fourneaux

Ainsi titrait en une le quotidien Vosges Matin du dimanche 14 avril 2013.

Le journal reprenait l’expression amère d’un responsable FO à la sortie du dernier Comité d’Entreprise de l’usine Arcelor Mittal de Florange. Alors, une question m’est venue : comment peut-on perdre quelque chose d’aussi imposant que ÇA

Hauts fourneaux Hayange
Good morning Hayange – photo : http://culture.industrielle.pagesperso-orange.fr/

On perd ses clefs, on perd un mot de passe, on perd la tête, on perd un amour, et même, à la rigueur, on se perd… Bien souvent parce que nous ne faisons pas toujours réellement attention aux choses ou aux évidences. Mais ÇA :

Les derniers Hauts fourneaux - Arcelor Mittal
Commune de Hayange – Hauts fourneaux Arcelor Mittal- Photo : http://culture.industrielle.pagesperso-orange.fr/

En dehors (ou à cause) de leurs tailles imposantes, les hauts fourneaux ont toujours fait partie du paysage lorrain. Tout comme les usines textiles faisaient (et font encore) partie du paysage vosgien. Et ce même lorsque l’on tente de cacher, panser la blessure, en transformant un site Unimetal en golf ou une usine en magasin… Subsiste alors, comme en un dernier baroud d’honneur d’une identité lorraine, des vestiges qui se dressent vers le ciel.

Golf de Longwy - Unimetal
Site Unimetal reconverti en Golf – Longwy – Photo : http://culture.industrielle.pagesperso-orange.fr/

Perdre n’est alors peut-être pas le verbe juste. Tout comme je pense que l’on ne perd pas un proche lorsque celui-ci décède (ce qui impliquerait que l’on n’a pas fait assez attention à lui). La région lorraine ne perd pas ses hauts fourneaux. Ceux-ci s’éteignent définitivement à Florange, fin avril 2013, après deux années de combat. Subsistera ensuite le souvenir.

« C’est une journée de deuil », ajoutait ce même syndicaliste…

 

Merci au site culture industrielle pour les photos agrémentant cet article.