Au rythme des saisons

La saison de ski est terminée. Au 1er avril, les stations des Vosges auront toutes fermées leurs portes. Les remontées mécaniques se tairont et quelques télésièges prendront leur quartier d’été se transformant en remontées pour bobeurs du dimanche. Les saisonniers iront chercher leur dernière paye, puis, rejoindront, qui l’entreprise qui les avait « mis en disponibilité », qui l’agence Pôle Emploi la plus proche.

Les loueurs de chalets et meublés prépareront la saison d’été en surveillant inquiet le niveau des réservations de ce printemps. La montagne est belle en cette saison mais elle n’attire pas… Le citadin préfère la plage et le soleil après de longs mois passés à courber le dos sous la pluie et le gris du temps.

Dans quelques jours, prés et champs se couvriront du jaune des jonquilles chassant la blancheur des perce-neiges. Sur le flanc des coteaux, le vert tendre des hêtres rivalisera bientôt avec le vert plus foncé des sapins. La ligne bleue des Vosges retrouvera sa couleur originelle.

La saison d’hiver est terminée. Elle reprendra avec de la chance, si la météo le veut, en décembre…

Ici, nature et hommes vivent encore au rythme des saisons.

La ligne bleue des Vosges - Xpression-ecrite.com tous droits réservés
Le Honneck – Vue sur la ligne bleue des Vosges

Plaidoyer pour une quiche

 

Qwant (prononcez « Kouante » et non « Cul-vante ») attendra*.

En effet, aujourd’hui commence les vacances d’hiver pour la zone B. Et mon Lorrainisme (néologisme… J’ai évité d’associer « Vosges » et « chauvinisme » pour d’évidentes raisons)** s’alarme quant à la méconnaissance de nos futurs visiteurs/skieurs/amis de l’une des perles de la gastronomie Lorraine.

J’ai nommé : la quiche au lard !

 

Rappel aux vacanciers, une quiche lorraine c’est :

  1. La véritable quiche c’est sans gruyère ! Le fromage dans la quiche c’est comme l’élection de Miss France sans Madame De Fontenay (ou l’élection tout court), comme la Bretagne sans la pluie : une aberration, voire une catastrophe nationale.
  2. La crème de l’appareil (la migaine***) est faite à base de crème entière ! Légèreté et quiche mais surtout régime et quiche lorraine sont antinomiques. La quiche c’est lourd, très lourd… À la digestion comme en terme de calories. Qu’on se le dise, cela réchauffe et comble les organismes éprouvés par le froid de l’hiver lorrain.
  3. Une quiche lorraine ne contient pas d’autres viandes que de la poitrine de porc fumé ! Pas de talon de jambon même s’il appartient au même cochon, point de cheval voulant se faire passer pour un bœuf… de la poitrine de porc un point c’est tout !
  4. La quiche lorraine a pour base, une pâte brisée ! Gardez votre pâte feuilletée pour la tarte à la mirabelle ou le dessus du pâté lorrain, autres fleurons de la gastronomie ;
  5. Une quiche se suffit à elle-même ! Bien sûr, vous pouvez, si cela vous donne bonne conscience, l’accompagner d’une salade verte. Cela mettra de la couleur dans votre assiette. Mais une quiche peut (vu sa consistance) faire un repas complet à elle seule.

Voilà, vous êtes maintenant parés pour affronter le froid sibérien vosgien !

Pour la recette, faites confiance aux routards !

Et pour vous donner encore plus envie de venir me rendre une petite visite, petite photo du week-end dernier (je suis rédactrice web, pas photographe !)

L'hiver dans les Voges - Blog xpression-ecrite.com

 

*J’ai, dans mes cartons, un article traitant de moteurs de recherche alternatifs à Google. Mais, Qwant ayant voulu préserver la surprise, mon article doit être retouché. En attendant, si vous désirez de plus amples renseignements sur ce moteur révolutionnaire, c’est ici ou .

** Mais l’idée m’a effleurée…

***La migaine est le véritable nom du « flan » dont on garnit les tartes, en Lorraine et ailleurs. À noter que la migaine peut-être salée ou sucrée suivant l’emploi (éviter de la saler pour une tarte aux pommes).

Géographie pour les nuls, chutes de neige et changement d’heure

Lettre ouverte et matinale (très matinale !)

Cher Monsieur O.,

Hier 27 octobre, il a neigé sur les Vosges.  À cette occasion, votre chaine (TF1 pour ne pas la nommer) vous a dépêché vous Monsieur O. ( à moins que ce ne soit de votre initiative) dans l’est de la France. Ceci afin de réaliser un reportage sur les “rigueurs hivernales précoces” destiné au 20 h de Mme Chazal. Si je ne peux que vous féliciter de l’idée car il est toujours bon de parler des Vosges à une heure de grande écoute (vacances, tourisme, ski, location, toussa, toussa….), j’aimerais (avec votre autorisation) apporter à votre reportage 3 petites rectifications : Continue Reading “Géographie pour les nuls, chutes de neige et changement d’heure”

Les Grandes Gueules, ou quand Lino Ventura aimait les Vosges

Ou de l’art de faire un petit billet bien chauvin…

Le 25 octobre 1987 disparaissait Lino Ventura. Vingt-cinq ans plus tard, France3 à décidé de diffuser deux films de ce monstre sacré pour une soirée commémorative.

«Les Grandes Gueules» et «La métamorphose des cloportes» sont donc à l’affiche de notre soirée du 25 octobre 2012, et, je ne peux que vous inciter à visionner le premier. Tout d’abord parce que cet excellentissime Eastern, à défaut de vous surprendre par d’incroyables effets spéciaux (surtout à l’heure de la sortie d’un nouveau James Bond), vous permettra de revoir deux très, très grands acteurs. Mais surtout, pour son décor naturel offert par le lieu de son tournage… Continue Reading “Les Grandes Gueules, ou quand Lino Ventura aimait les Vosges”