Laisse tes mains sur mes hanches…

… et ne regarde surtout pas mon desk derriere (ou quand la rédactrice web parle cul !)

Je savais, nous savions, ils savaient, que le travail de bureau n’est pas la meilleure façon de préserver son capital santé (à l’instar du travail tout court d’ailleurs). Mais qui savait que rester assis(e) sur une chaise de bureau 8 heures par jour, c’était également prendre un risque pour le galbe de son fessier ?

Haro sur la chaise de bureau

Il y a dans le monde des personnes qui cherchent sur tout et n’importe quoi. Ainsi, des chercheurs de l’université de Tel-Aviv ont eu l’idée de s’intéresser au derrière de centaines de secrétaires (ceci dit, ils n’étaient surement pas les premiers) et autres travailleurs de bureau. Après avoir scanné un à un les popotins des volontaires, le constat s’est révélé accablant : plus vous passez de temps sur une chaise, plus vous avez la fesse molle et grasse !

Non pas parce que vous mangez comme une vache (remarquez ici l’inanité de cette assertion : les vaches mangent de l’herbe et l’herbe ne fait point grossir !) mais simplement parce que vos muscles (grand, petit et moyen fessier) s’atrophient et que vos adipocytes se multiplient deux fois plus vite en se gavant de graisse (histoire de vous faire un coussin moelleux). À noter que je parle au féminin, l’étude ayant révélé que les femmes sont particulièrement prédisposées grâce à notre métabolisme top-sympa qui a pour particularité d’envoyer les graisses directement vers ces zones.

En cause également, le manque d’exercice, mais surtout la position qui stimule intensément les muscles de la hanche au détriment de ceux des fesses. D’où un déséquilibre pouvant entrainer à la longue des douleurs de hanches ou de genoux nommé syndrome du desk derriere

Conclusion : trop travailler tue la fesse  et potentiellement la rédactrice !

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *