Septembre et les chemins de traverse

C’est une simple route à droite. Une route qu’il ne fallait pas prendre. Mais que l’on a pris par erreur et que l’on rêve de changer en détour, en chemin de traverse.

Les dernières chaleurs de l’été s’étirent, l’asphalte exhale son humidité et, dans les oreilles, un vieux blues américain et la voix de Nina Simone. On s’y croirait. Ou presque.

Mais c’est la fin de l’été et il faut rentrer maintenant.

La météo annonce l’automne, septembre et le retour à l’école. L’été 2015 s’en est allé, il est trop tard pour les chemins de traverse. Trop tard pour se perdre.

Adieu le petit déjeuner rêvé au bord du lac de Viverone, envolé l’espoir du pastei de nata croustillant et savoureux, éclipsée l’idée de longues marches sur le sentier des douaniers, oubliées les heures de farniente ou de lecture sous le soleil…

Septembre est arrivé et pour rêver maintenant « il faut regarder les étoiles ». Michel Delpech est encore là… et c’est tant mieux.

Septembre est là : bonne rentrée à tous !

 

One thought on “Septembre et les chemins de traverse

  1. «C’est en septembre…» chantait Bécaud… J’ai toujours bien aimé cette chanson, avec sa pointe de nostalgie pour l’été qui fini mais avec encore une peu de farniente dans la voix car septembre ce n’est pas encore l’automne. J’aime beaucoup cette période où le soleil est encore là mais plus les grosses chaleurs qui nous laissent apathiques et sans envies. J’aime les couleurs changeantes de la nature et la place libre laissée enfin par les touristes rentrés chez eux. J’aime cette impression de se réapproprier les lieux familiers que l’on semble redécouvrir…
    Bon j’aime beaucoup moins les devoirs qui recommencent et les crises de nerfs devant les exercices incompris! Mais on ne peut pas tout avoir hein?!
    Très bonne rentrée à toi aussi.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *