Tu fais quoi de tes journées ?

Un article qui démystifie enfin la journée haletante d’une rédactrice web freelance (partie 1)

Vous vous souvenez de cette pub pour Volvic avec Zidane ? « C’est toujours les mêmes gestes, toujours… D’abord la jambe gauche… »

Et bien, les journées de travail d’une rédactrice web freelance commencent souvent avec les mêmes gestes. Non, pas avec des chaussettes, ni avec un ballon, ni même avec un Zizou d’ailleurs… mais avec des rituels :

Se lever difficilement et descendre les marches pour rejoindre le bureau. Appuyer sur le bouton ON du routeur. Allumer l’ordinateur et tapoter le mot de passe. Se tromper et grogner. Recommencer. Laisser Windows se charger et se diriger vers la cuisine et son indispensable cafetière. Préparer le café.

Retourner dans le bureau en laissant les portes ouvertes pour entendre le glougloutement du liquide. Se connecter à ses boites mails (la rédactrice à des tas de boites mails : pro, privée, poubelle…). En éliminer les quelques indésirables qui passent entre les filets de SPAMfighter. Lire d’un œil discret les newsletters reçues. Faire un tour sur des ventes privées juste pour voir (la rédactrice n’étant pas une fourmi est quelque fois fauchée comme la cigale). Allez chercher son mug à la cuisine lorsque la cafetière a lâché son dernier gargouillis. Revenir se poser sur la chaise devant le bureau, tasse à la main. S’enquérir de l’état du monde sur « Google Actu ».

Avaler son café et un comprimé de magnésium avant de filer sous la douche. Fermer le robinet et sortir de la douche. S’habiller, se maquiller, se coiffer et retourner dans son bureau. Se rendre compte que l’on a oublié de déposer sa tasse vide à la cuisine. Y aller. En profiter pour prendre une pomme dans la coupe à fruits pour le « 10 heures ». S’apercevoir qu’il n’y a plus de pommes et se dire qu’il serait temps de prendre 5 min pour faire les courses (la rédactrice n’aime pas les corvées). Attraper une orange à la place en pensant que l’on aura au moins la vitamine C à défaut des pépins.

Repartir dans son bureau. En fermer la porte. S’asseoir sur sa chaise et maudire Windows Update qui veut redémarrer l’ordinateur alors que l’on est enfin prête à travailler. Reporter le démarrage au plus tard possible, c’est-à-dire 4 heures. Cliquer sur le raccourci mp3 présent dans la barre des tâches. Choisir sa musique : Radiohead, Muse ou Chopin selon l’humeur. Se dire que l’on est tout de même une RWSGMD (Rédactrice Web Sans Goût Musical Défini). Vérifier le niveau d’eau dans la bouilloire et préparer son premier thé de la journée (la rédactrice se shoote au thé vert et accepte de ce fait tout don).

Se mettre enfin au travail…

(À suivre)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *